Environnement Ahetze déchetterie brocante plateforme citoyenne AHH Ahetzeko Herritarren Hitza lance un cri d'alarme

L'association de la plateforme citoyenne d'Ahetze AHH (Ahetzeko Herritarren Hitza) lance un nouveau cri d'alarme face au non respect de la brocante mensuelle de leur village. Une vue devenue insupportable avec le dépôt des immondices et divers déchets laissés par quelques exposants à chaque édition et en grande quantité, une situation intolérable !. L'Association AHH effectue elle même le ramassage de son propre chef quand celle-ci gère un stand une fois par an, sinon c'est une entreprise extérieure qui intervient au frais de l'association de la brocante sur site mais le lendemain seulement.Résultats les déchets de tous bords y compris des objets tranchants se déplacent au grès de la météo, à noter également que la cour de l'école est également victime de ces déchets, mégots, verre cassé etc ...avec les risques que cela encours en présence d'enfants si un déchet passe au travers du nettoyage.Ce que veulent les Aheztar c'est tout simplement le respect de leur village par les usagers de la brocante (exposants, visiteurs) celle-ci est reconnue à travers tout le Pays Basque et apporte aux associations du village une manne financière non négligeable .L'association AHH demande donc à travers ce cri d'alarme à l'association de la brocante et à la Mairie d'Ahetze de réagir et rappelle que selon la loi du 15 juillet 1975, article L541-2 et L541-3 du code de l'environnement que tout dépôt sauvage de déchets, encombrants etc est passible d'une contravention pouvant aller jusqu'à 1500 euros.