photomobile

Série photographique "C'est qui Billy ?"

Ces images réalisées à Vergèze (30) et à Briscous (64) vous feront (peut-être) découvrir ou redécouvrir cette ambiance si spéciale qui règne au sein des festivals RockaBilly.

Ils sont mordus, passionnés, ils n’écoutent pas le Rock’N Roll, ils le vivent. Tout y passe : musique, vêtements, voiture, déco, tatouage…ils ont Billy dans la peau ! Comment ? …Billy dans la peau ? mais d’ailleurs…c’est qui Billy ??? Cette question d’un « non initié » posée lors du festival Greasy Days (Briscous) nous a fait énormément rire.

« Hein comment ? que quoi qui ? ha ok…ben heu… Billy comment dire ? C’est personne et un peu tout le monde à la fois, enfin quoi c’est pas le Rock de Billy ! C’est le Rock à Billy tu vois ?...ou…tu vois pas ? »
Le rockabilly c’est tout simplement le rock'n' roll dans sa version originelle du début des 50s: guitare, contrebasse, batterie. Le terme est un mot-valise entre rock et hillbilly. Les paroles font souvent référence aux thèmes récurrents de la culture populaire américaine des années 1950, tels que l'automobile ou les relations sentimentales. On reconnaît encore aujourd'hui ses adeptes à leur style vestimentaire typique : coiffures gominées, jeans et blousons de cuir, chemises bowling pour les garçons. Robes à jupons, foulard et coiffure relevées pour les pin-up.

Cette subculture se développe dans un contexte de fin de guerre où les jeunes s'émancipent, ce qui passe aussi par l'automobile avec la naissance du hot-rodding: ils embellissaient leurs voitures pour améliorer leur puissance (se souvenir de la scène de la course dans La fureur de Vivre).

Quelques références musicales et cinématographiques des ces passioné(e)s : Elvis Presley, Carl Perkins, Jerry Lee Lewis, Buddy Holly...American Graffiti, Cry baby, La bamba, Great Balls of Fire...

PS: Un grand merci à Dominique B et à Éric L et Isabelle pour leur gentillesse et le partage de leur passion commune, vive le Rock'N' Roll !